mer.

25

mars

2015

Agricole : CRE : Commission Régionale Emploi

Chaque année au moment du mouvement de l'emploi (si vous êtes syndiqués vous avez reçu le lien pour télécharger le fichier des postes vacants) la cellule régionale se réunit pour d'une part étudier la situation générale des établissements vis à vis de l'emploi, et d'autre part étudier les éventuelles suppression d'heures aux contrats d'enseignants.

Cette année est un peu particulière car vous avez dû entendre parler des difficultés qu'ont eu le CREAP et l'administration pour trouver un accord sur la répartition de la DGH en région.

 

L'intervention de Mr Hubert Martin, chef de service SRFD :

La CRE est une instance d’échanges et de partage sur les moyens, la préparation de la prochaine rentrée, le mouvement des personnels. 

Concernant les moyens, malheureusement, la DGH régionale est en retrait.
On ne peut envisager l’évolution de la carte de formation qu’en donnant/recevant ; fermeture pour ouverture.
Des réunions et des échanges avec le CREAP ont eu lieu et nous sommes arrivés à un accord pour un fonctionnement le moins difficile possible pour l’ensemble des établissements, pour une pédagogie la meilleure possible.

La logique de l'administration a été d'assurer un "Taux de couverture" correct à tous les établissements du CREAP (Moyens attribués par rapport à besoins théoriques Sibl'). Les taux sont de 89% à 100%.
L'administration Souhaite que le CREAP conserve son attractivité, son offre de formation, et c'est pourquoi le STAV des Fontenelles qui n'est pas doté par les calculs CNEAP sont malgré tout dotés par le SRFD qui ne veut pas prendre la responsabilité de ne pas donner de moyens alors que la formation continue.

Remarque Fep-CFDT : même avec un taux de couverture de 100%, n'oublions pas que les calculs des besoins théoriques ne prennent pas en compte plusieurs éléments (heures CDI, coordination, etc...) donc même à 100% un lycée du CNEAP est en sous-dotation ! 

Intervention CREAP (Mr Jeannin DREAP et Mme Vauthier vice présidente) ;
Quand le nombre de postes était en réduction, le CNEAP a négocié une règle à la DGER et cette règle n’a pas changé ; on ne dote qu’à partir de 10, 8 pour les 2ème années de formation. Mais les chefs de SRFD ne suivent pas cette règle pour la première fois. Cela remet en cause les règles nationales et cela remet en cause l’autonomie des établissements.Par exemple une classe de 4 élèves ne demande pas les mêmes moyens qu'une classe de 16 donc le directeur peut mettre beaucoup moins de moyens et les reverser sur les autres cycles.
Cette année on a obtenu de faire baisser les seuils jusqu’à 6 élèves pour les premières années de formations.
Jusque là la cheffe de SRFD soutenait le STAV des Fontenelles, nous étions habitués à ce que cette filière soit soutenue par l’administration, surpris que cette année nous ne soyons pas soutenus, j’ai même reçu une lettre qui disait que l’administration pensait que nous devions fermer le STAV.

SRFD :
" je ne peux pas entendre que la DRAAF ne soutient pas les Fontenelles. C’est bien beau de dire on soutient quelqu'un mais si on ne lui donne pas les moyens.... Au contraire, l’administration a demandé que les Fontenelles soit dotée pour le STAV, nous soutenons donc pleinement les Fontenelles. 
Remarque Fep-CFDT : il y a un discours très ambigu qui laisse croire que c'est l'administration qui est le méchant, mais le CNEAP a posé des règles qui lui sont propres et qu'il doit aussi assumer. Par ailleurs la proposition de l'administration est justement celle qui donne des moyens aux Fontenelles alors que la proposition du CREAP donnait -1,7 postes !!!

Intervention CREAP Mr Jeannin :
Mr Jeannin constate qu'ils ont "travaillés tous seuls" et appelle de ses voeux pour travailler plutôt "ensemble"
Remarque Fep CFDT : Promis, nous avons essayé de ne pas rire ! Nous demandons justement à Mr Jeannin et au CREAP depuis des années de mettre en place un dialogue social inexistant, alors que les propositions du CREAP sont faites sans concertation aucune et souvent opaques car nous ne connaissons pas les projets de structures, les ouvertures ou fermetures de classes prévues, les outils et les moyens mis en place pour consolider un établissement, une voie de formation...
Mr Jeannin répond que ce n'est pas dans ses attributions de nous réunir... Quand aux projets de structures, le CREAP nous assure qu'il "réfléchit déjà" mais il faudra visiblement se contenter de cette déclaration...

 

Question Fep-CFDT : On voit que le SRFD n'applique pas les règles du CNEAP... Mais pourtant l'enveloppe régionale qui est donnée à la Franche Comté a été amputée cette année des 2 classes de STAV non dotées. Du coup l'impact se lisse sur l’ensemble des établissements. Dans ce cas forcément ce sont les obligations de service des enseignants au final qui vont être détournées, et tout au bout,  la qualité de la pédagogie qui est en danger !  Une classe de 4 élèves demande exactement les mêmes besoins DGH qu'une classe de 16 !!! Cela montre la tentation de tirer sur la corde des OS des enseignants !!!
Comment de nouveau de pas se trouver l'an prochain dans cette situation alors que les calculs sont faits avec les règles du CNEAP ?

SRFD :
Pour l’instant c'est un emplâtre, ce n’est pas satisfaisant. On ne peut pas durer comme cela. Quand une classe n’est pas dotée sur plusieurs années il faut prendre la décision de la fermer et tenter d’ouvrir d’autres possibilités de formation.

Situation de l'emploi dans les lycées à la rentrée 2015 :
Besançon : perte de -248h  tout en art44 (ou départ à la retraite)
Les Fontenelles : perte 166h en art44  (2 personnes) et 36 HC informatique
Morbier : perte de 170h art44 (1personne)
Question Fep-CFDT : Depuis plusieurs années nous demandons plus de transparence sur les pertes d'emploi en art44. C'est vrai que les contrats sont prioritaires, mais les collègues en art44 sont indirectement payés par l'état ! Par ailleurs, nous demandons aussi plus de transparence dans le contexte où l'art 44 conjoncturel diminue fortement, où de nombreux collègues jusque là en art44 doivent être contractualisés mais n'ont parfois par les diplômes requis. Nous demandons une forte implication des établissements pour les former et les accompagner.

Le mouvement de l’emploi en FC : voir les liens envoyés par mail.


Conclusion : pas de soucis majeur en terme de perte d'emploi et une promesse de l'administration : l'an prochain il y aura des consultations en amont et l'application d'une charte de dialogue. Nous l'espérons !

François Lacroix




0 commentaires

jeu.

19

mars

2015

18 mars, à la DRAAF ! 

Mercredi 18 mars comme dans toutes les régions de France, une délégation Fep-CFDT s’est rendue à la DRAAF de Besançon pour y rencontrer Mr Hubert Martin, chef du SRFD, et Mr Christian Doutaux, en charge de la gestion des établissements agricoles privés.

En compagnie de Bernadette Charmoille, notre secrétaire générale, notre délégation rencontre à 15h les responsables du SRFD.

Nous leur présentons les revendications nationales sur les obligations de service en demandant la réécriture de l’article 29 du décret de 89 qui provoque tant de dérives et d’iniquité entre établissements. Nous insistons sur le fait que ce contexte qui pèse sur les enseignants dans une période difficile a des conséquences au final sur la qualité du métier et donc la qualité du service rendu à l’élève et aux familles.

Nous parlons aussi du reclassement des reçus aux concours, des catégories 3, des passerelles MAP/MEN, du non paiement des CCF... la liste est longue !


De l’écoute mais pas de réponses claires

Mr Martin et Mr Doutaux nous écoutent attentivement et nous confirment leur volonté d’être dans le dialogue.

L’autorité académique rappelle que les établissements doivent respecter les règles et que le décret de 89 et la note de service de 2013, c’est un cadre, même incomplet, mais qui a apporté des avancées significatives.

Mr Martin nous parle des fiches de services, qui vont devenir informatiques, petit à petit jusqu’à 2016. Le module dotation se met en place, le module service sera en place pour la rentrée 2016.  Le discours est visiblement celui qui émane du national et nos interlocuteurs semblent dire qu’en région ils ne peuvent que suivre les évolutions, mais ils n’ont que peu de pouvoir pour faire changer les choses. Cet argument, on nous l’a déjà servi souvent, alors on commence à égrener les situations de notre région où les règles ne sont pas respectées. Fiche de poste à 648h de face à face, un lycée sans aucune heure de concertation à la rentrée dernière, bénévolat subi, etc...


«Quand il y a des erreurs constatées nous contactons les chefs d’établissement pour qu’ils corrigent, ce qui est inscrit dans les notes de service doivent correspondre à la règlementation, nous le disons aux chefs d’établissements. Quand il y a eu l’expertise on était sur des erreurs à compter sur les doigts de la main dans notre région...» nous assure Mr Martin. 


Donc le SRFD est déterminé à faire respecter les règles et d’ailleurs il n’y a presque pas d’erreurs constatées, elles se comptent sur les doigts de la main...

Hum hum, cela nous laisse rêveurs ! Christelle s’en ronge les ongles, et pendant que François cherche quel argument il va pouvoir trouver contrer la mauvaise foi ou l’ignorance de la réalité, Bernadette lui met la pression  avec son regard redouté par tous ses interlocuteurs. Marc quand à lui commence à prier , toutes les aides nous seront utiles après tout...

 

Mr Doutaux nous donne des détails de la situation et nous confirme : «les heures dégagées par les classes en stage représentent le temps pour le suivi, le SCA». 


Nous insistons pour dire que si nous apprécions la volonté de dialogue, nous souhaitons aussi une autorité académique qui soit plus incisive, plutôt qu’à attendre que la Fep-CFDT râle pour intervenir. Nous ne laisserons pas passer la situation l’année prochaine, nous reviendrons à la charge !


Nous repartons après 1h 30 d’échanges, avec la promesse du SRFD de faire rappeler la note de service aux chefs d’établissement pour la prochaine rentrée et de mieux vérifier.


Malheureusement, le soir nous apprenons que le RDV avec le ministre est très décevant... préparons nous à d’autres actions en avril !


Dans l’agenda : réunion de la commission régionale emploi au SRFD mercredi 25 mars


François Lacroix

0 commentaires

ven.

12

sept.

2014

Agricole - Rencontre SRFD -

Rencontre de rentrée jeudi 11septembre avec le nouveau chef de SRFD Hubert MARTIN. Nous avons eu, avec Catherine Billod, le plaisir de constater la même volonté de collaboration, de transparence, qu'avec Nathalie Prudon-Desgouttes. Avec Christian Doutaux, nous avons abordé plusieurs thèmes :

- La politique régionale autour de la DGH qui nécessite une charte de travail, de consultation des syndicats.

- L'importance pour nous que l'administration fasse respecter les règles de droit avec les obligations de service, le mouvement de l'emploi, la répartition des HSA, etc...

- La situation des établissements de la région et les difficultés avec les effectifs

- Les changements occasionnés avec l'art44 et le nécessaire suivi individuel des enseignants

- Certaines situations personnelles, longues maladies, mi-temps thérapeutique, répartition du suivi de stage, heure de vie de classe, indemnité ISOE de professeur principal.

 

Pour plus de détails, prenez contact avec votre correspondant d'établissement Fep-CFDT !

Et n'hésitez pas à nous poser vos questions !

François Lacroix

0 commentaires

mer.

18

juin

2014

dates des vacances et lettre de Benoît Hamon

explication sur le changement de la date de prérentrée
Dates de la rentrée 2014+ com de presse
Document Microsoft Word [36.0 KB]
Télécharger
0 commentaires

sam.

14

sept.

2013

Agricole : Obligations de service

Comme vous le savez peut-être déjà, la Fep CFDT a obtenu une nouvelle note de service du ministère concernant les obligations de service, qui n'est pas encore totalement satisfaisante mais néanmoins permet des avancées, et elle est applicable dès la rentrée 2013. Vous trouverez en ici un tract qui donne les détails de cette note de juillet dernier.

 

Afin d’aider au mieux les enseignants, nous continuons de recenser en ligne, au cours du mois de septembre, toutes les questions des adhérents afin que nous puissions y répondre collectivement à la fin du mois ou lors de notre session de Dourdan. Merci de faire remonter tes questions à Catherine Billod <billod.catherine@neuf.fr> ou François Lacroix <lacroix.francois@aliceadsl.fr>.

0 commentaires

mer.

29

mai

2013

Action Retraites

Calculez l'amputation de votre future retraite et agissez ! Vous trouverez en téléchargement les documents pour calculer votre perte de retraite et le coupon à envoyer au ministère.

 

Rassemblement devant le rectorat

le mercredi 26 juin à 16h30

Venez nombreux !


Depuis février, un décret a diminué le montant de la retraite des enseignants sous contrat avec l’état en revoyant à la baisse la somme obtenue avec la retraite additionnelle.

Vous pouvez agir pour obliger le gouvernement à revenir sur ce décret.

  • En premier, calculez l’amputation dont vous serez victime en utilisant la feuille de calcul à télécharger ce dessous

  • Imprimez  le cadre « AGIR » en lien ci dessous, complétez le et envoyez le au ministre de l’Education nationale ainsi qu’une photocopie à la CFDT , 4bis rue Léonard de Vinci, 25 000 Besançon.

 

Une délégation ira remettre au recteur une copie de chaque courrier envoyé au ministre. le mercredi 26 juin à 16h30


Coupon à envoyer au ministre
coupon réponse action QUIZZ.pdf
Document Adobe Acrobat [153.5 KB]
Télécharger
Fiche de calcul écart de retraite (fiche excel)
CALCUL+du+RAEP+suite+décret+18fev.xls
Feuille de calcul Microsoft Excel [36.5 KB]
Télécharger
0 commentaires

jeu.

04

avril

2013

Actions en avril ou en mai ? (agricole)

Le Ministre a-t-il commencé à signer de bonnes mesures suite à nos 2200 signatures de la pétition Fep-CFDT ? NON, toujours rien de tangible sur le gros dossier des conditions de travail liées aux obligations de services. ….Refusons une année supplémentaire avec des  conditions de travail dégradées et préparons dès aujourd’hui  la mobilisation pour qu’une nouvelle note de service sorte début mai et qu’elle s’applique au 1er  septembre.

 

Que ferons nous en Franche Comté ? Avez vous des idées d'actions ? A vos commentaires sur ce blog et n'hésitez pas à donner votre avis pour le national en cliquant sur le lien ci-dessous   Consultation  régions Agir le 17 Avril

 

0 commentaires

lun.

04

févr.

2013

Formation-personnels droit privé-Enseignement agricole

La loi du 24 novembre 2009 a des conséquences sur les règles de prise en charge de la formation.

La Fep-CFDT vous propose des fiches pour mieux comprendre :

  • le financement de la formation
  • le plan de formation
  • le DIF
  • la période de professionnalisation.

Vous pourrez les télécharger dans l'onglet "infos pratiques PDDP"

0 commentaires

jeu.

31

janv.

2013

Calendrier 2013 - agricole- Enseignants droit public

La note de service qui précise le calendrier 2013 de toutes vos démarches avec le ministère vient de sortir ! Vous y trouverez les infos sur la note administrative, la DDP, le mouvement de l'emploi, les congés...

Cliquez ici pour la consulter, ou RDV dans l'onglet "agricole" des infos pratiques...

0 commentaires

mer.

16

janv.

2013

Retraite second degré

Tous les documents nécessaires à la compréhension de la retraite pour le second degré sur l'onglet second degré !

0 commentaires

mer.

16

janv.

2013

Note administrative- agricole

Le BEFFR a laissé tomber ce dossier. L’adjoint au sous directeur qui l’a conduit est parti …. en congés Le sous directeur a donc repris le dossier. On voulait en finir ce mardi 15 janvier car :

  1. les propositions du SRH ne sont pas acceptables 
  2. il y a maintenant tous les syndicats, le Cneap, l’Unrep  s’opposant à  cette usine à gaz .

 

Pour résumer

Ø  Une avancée On ne prend plus en considération la note de l’agent l’année N-2 mais la note de l’année N-1 – c'est-à-dire celle que le chef d’établissement va attribuer en janvier. Le premier scandale qui ne gênait pas l’Administration est enfin levé …. mais non sans mal et avec  détermination.

 

Ø  Une usine à gaz. Mais indépendamment de la grille que nous contestons, nous ne voulons pas de l’usine à gaz que le sous directeur nous a reproposée hier, c'est-à-dire, je cite :

o    «… la note 2012 doit être attribuée sur la base des moyennes des notes 2011 par corps et échelon (annexe II de la note de service). Il est bien évidemment possible de noter l'agent au 10ème de point près (17,9 par exemple au lieu de 17,93). Cette note sera considérée comme la première évaluation de l'enseignement dans le cadre de ce nouveau dispositif.»

o   Ça veut dire quoi ?

§  Que la  note moyenne de départ pour chaque échelon est un chiffre avec deux décimales

§  Que le chef d’établissement a toujours la possibilité d’utiliser les décimales et rien ne s’oppose au centième !!!! Bref, 200 notes possibles pour un échelon …

 

Ø  Alors concrètement on fait quoi dans les établissements ? 

o   Le chef d’établissement ne peut rien faire tant que la nouvelle note n’est pas sortie

o   C’est désagréable !! Oh que oui et nous consacrons beaucoup trop d’énergie à rectifier un dossier très mal conduit dès le départ.

 

0 commentaires

jeu.

21

juin

2012

Bienvenue !

Bonjour à tous et bienvenue sur le tout nouveau site de la Fep-CFDT en Franche Comté !

 

Petit à petit, ce site pourra vous permettre de trouver toute l'actualité du syndicat en région, mais aussi des infos spécifiques selon si vous êtes enseignant ou personnel de droit privé, premier ou second degré, ou encore enseignant dans l'agricole. (ces informations seront disponibles uniquement pour les adhérents).

 

Enfin, le formulaire de contact pourra vous permettre de nous poser vos questions, auxquelles nous répondrons dans les plus brefs délais !

 

N'hésitez pas à publier aussi vos commentaires !

2 commentaires

Des questions ? Consultez notre rubrique d'aide !

Newsletter

Bienvenue !

Bonjour à tous et bienvenue sur le site de la Fep-CFDT en Franche Comté !

 

Petit à petit, ce site pourra vous permettre de trouver l'actualité du syndicat en région, mais aussi des infos spécifiques selon si vous êtes enseignant ou personnel de droit privé, premier ou second degré, ou enseignant dans l'agricole. (ces informations seront disponibles uniquement pour les adhérents).

 

Enfin, le formulaire de contact pourra vous permettre de nous poser vos questions, auxquelles nous répondrons dans les plus brefs délais !

 

N'hésitez pas à publier aussi vos commentaires !